Le canal d’Aire à La Bassée

Ce canal, réunissant la Haute DEULE à la LYS sous AIRE, fut concédé, à une compagnie par la loi du 14 Août 1822.

Depuis longtemps, les Etats d’Artois, s’étaient préoccupés de l’urgence de ce canal, mais c’était à SAINT-VENANT que la DEULE devait venir joindre la LYS ; le projet fut adopté en 1790 par l’Assemblée Constituante et de nouveau remis à l’étude sans résultat en 1811.

Le canal longe dans toute son étendue, la limite méridionale du bassin houiller du Pas-de-Calais, qu’il met en communication, par l’aval avec tous les ports du littoral, et, par l’amont, avec les centres industriels de LILLE, ROUBAIX, TOURCOING, SAINT-QUENTIN, PARIS et aujourd’hui la "Plateforme Multimodale de DOURGES".

Il présentait ainsi, au point de vue commerce, une importance considérable qui a déterminé l’Etat à en faire l’acquisition.

Il fut définitivement remis au Service des PONTS & CHAUSSÉES le 1er Août 1963.

Il fut élargi en 1968 et devint un canal à grand gabarit (Dunkerque - Valenciennes).

 
 
 
  Le pont d’avelette au début du siècle
 
 
 
Le canal d’Aire avant 1968
       
   
 
Le pont tournant
 
Vue du pont tournant
   
 
Une voie économique
 
Vue du pont d’Hinges
       
 
Travaux au pont d’Avelette ( Octobre 2006 - Janvier 2007 )

L’élévation de 60cm de ce pont de 780T va permettre le passage "Des Grands Rhénans" de plus de 100m de long et capable de transporter 3000 tonnes de fret ou deux couches de conteneurs. Deux jours et douze vérins, levant chacun cent tonnes, ont été nécessaires pour relever le pont d’Avelette, construit en 1951, de 61 cm à raison de 25mm/h. Une fois levé, quatre gros cubes de béton, recouverts d’un revêtement néoprène, soutiendront à nouveau cet ouvrage.
   
 
Pont d’Avelette
 
 
       
 
Relèvement du pont d’Hinges ( Janvier - Juin 2007)

Le pont est relevé de 60cm pour être posé à 5.25m au dessus du niveau de l’eau. Les travaux de décapage de la
chaussée vont bon train : 112m rive gauche et 91m rive droite. La démolition des encrages est terminée, le renforcement des sommiers sous les appuis existants, en cours, permettra la mise sur vérins afin d’élever ce pont de 1500 tonnes.
   
 
Pont Royal ou "pont d’Hinges"
   
       
 
 
Le canal - Vue d'hélicoptère juillet 2008